Tu t’appelleras Félix

Comme j’ai pas d’animal de compagnie, j’ai décidé de m’occuper de toi, mon petit blog. Tu t’appelleras donc Félix… Donc Félix, j’ai passé une bonne journée bien remplie de réception volante (j’ai inventé le concept aujourd’hui: tu reçois les gens mais pas dans le bon ordre parce que tu te promènes…), de bonheur dans les chaumières et le comité des grinceurs de dents (bouh les impôts c’est nul…) Mon fan club est venu me rendre visite. Deux petites mamies qui ont dit que c’était moi qu’elle désiraient quand je leur ai demandé ce qu’elles voulaient… au moins je plais à  quelqu’un comme ça. Elles m »ont fait rire Et j’ai toujours cette cloque handicapante au possible qui défigure atrocement mon corps de dieu grec (essayez d’être un Apollon sans son index gauche… vous verrez c’est pas facile) m’enfin, ça me fait une cicatrice de guerre…… Allez assez de conneries aujourd’hui. zou au lit comme les poules (j’avais trop la forme aujourd’hui, je me suis ruiné en sautant partout)

Je hais les matins… première edition

Après une bonne nuit de sommeil, un écoutage d’infos démoralisantes, je prend la plume pour crier au monde l’horreur qui est mienne. Je me suis brûlé un doigt de la main gauche hier. J’ai mis mon neurone en berne et ai voulu gouter le caramel que je venais juste de finir (la sauce pas le gros truc flasque). Résultat: j’ai une espèce de cloque immonde qui ressemble presque à  ce morceau de caramel que j’ai posé sur mon doigt. et ça fait mal… AAARRRGGGGHHH! Monde cruel. Je vais écouter le best of de Britney au boulot, je suis sûr que ça aidera à  la guérison…