Pouf dans l’eau

Comme d’hab’ en ce moment, je suis incapable de faire une nuit correcte. Stress? Non ca ca marche plus depuis quelque temps. Assez de sommeil? J’en ai jamais assez. Juste des nuits en 3 fois sans frais comme diraient Pierre et Maryse.

Je crois que j’ai eu raison de changer le sous-titre de mon blog, parce que la glauque attitude, je maitrise mal en ce moment. Par contre, il est vrai que la vie est drôlement faite et vu que je ne comprend toujours pas le monde dans lequel je vis, ce n’est pas demain qu’elle cessera de m’étonner.

Ah si, une question existencielle que je me suis posé en rentrant du boulot today… peut-on se permettre, une fois pris au jeu du blog, d’y écrire tout sur notre vie même les trucs blessants ou choquants? Ou est-ce inconsciemment un moyen de se dire qu’en publiant notre vie sur le Net, nous devenons tous potentiellement des stars virtuelles de par ce grand déballage? J’ai l’impression que cette dernière phrase aurait pu etre pondue par Carrie… m’enfin.

Pour mon cas, je garde ici les masques et la censure qui me sont quotidiens désormais. Comprenne qui pourra mais tout n’est pas forcemment tout rose surtout que je suis passé maître dans le ‘faire-croire’. Eluder les questions qui fachent, toujours et vivre Carpe Diem au quotidien y aide franchement. Ne plus se poser de questions du tout, arrêter la torture psychologique du stress urbain et les bruits dans la tête pour faire place au vide et au ‘advienne que pourra’.

Voilà , c’était malgré tout encore une belle journée. Que les dents grincent, je suis fonctionnaire et pas dentiste.