I hate les mardi

Mardi pourri… ce n’est pas étonnant que j’aille au boulot à  reculons. Mais bon pour une fois que j’étais motivé, ben patatra… une superbe réunion pour changer puisque j’adore perdre mon temps, engueulade serrée avec les chefs, même grande chef ne fait plus tampon. Pourquoi? parce que c’est pas bien apparemment d’arriver tard et de partir tard, que c’est mieux d’arriver plus tôt pour partir à  la même heure, qu’il faut arrêter de faire des pauses café de plus de 1 minute 30 par jour, arrêter de discuter avec ses collègues des fois qu’on s’en fasse des amis, vivre en vase clos et travailler comme des fennecs à  la va vite (oui faut plus perdre de temps à  faire bien son travail aussi…)

bref je suis passablement énervé… passablement… moi qui avais cru que je pourrai changer un peu la vision des gens sur mon taf au travers des efforts que je pouvais donner. Ben non, me voilà  contraint et forcé de jouer au feuille-merde (expression de famille qui veut dire, on commence des trucs et on les fini pas ou à  la va vite)

bref, j’espère que la soirée ou ma nuit seront un peu plus glamour parce qu’autrement, je raye aussi les mardi et les 14 Juin de mon calendrier… si ça continue ça va plus faire grand chose de jours heureux à  vivre…

Cedric, élongation du temps, psychologiquement affaibli dans ses idéaux mais heureusement MJ is not guilty, la face est sauve

et résolution pour cette semaine: me prendre une cuite un soir (jeudi je pense) et écrire parce que j’ai pas mal d’idées en ce moment