Retour gagnant

Retour sous la pluie…

En vrac: soirée chez T., drôle / J’aime pas ma banquière / retour au boulot / 3 semaines de vacances en Septembre obligatoires, c’est chef qui a décidé pour moi / M. M. M. M. / manger / M. / dodo

Priscilla me sauvera

Comme à  mon accoutumée, cela fait trois jours que je suis ici et j’ai déjà  envie de repartir. Non pas que le cadre enluminé ne me convienne pas au contraire mais j’ai beaucoup de mal à  supporter le manque de vie sociale. M’enfin, retour à  la vie de bucheron, mal fringué, failli bousiller mes groles avec du béton (oui je fais dans la BTP maintenant) et ô joie, me rendre compte que Mme Bouygues daigne m’offrir des petits tirets sur mon GSM symbolisant plus ils sont nombreux,la possibilité de reprendre contact avec ma vie, la vraie.

Des textos comme s’il en pleuvait, un peu de millenium moi parisien de base avec mon tél à  l’oreille au milieu d’un pré et de sauterelles en train de bavasser et de regarder ma famille s’escrimer et trimer à  la construction de maison. C’est tellement cliché que ça permet de faire sourire. Un peu aigri de ne pas avoir eu M. au tél puisque c’est le destin… JM, Nancy, un peu de T. via texto m’ont permis de reprendre pied un minimum…

et j’écoute Priscilla et Zazie parce qu’autrement je pense que je sombre dans la folie – Toc toc toc mais qui est là ? entre donc et mange moi…

Ciao

Vacances 1er clap 23 Juillet

Voilà , la raison de mon départ en Haute Marne vient de se carapater… Le mariage d’une amie du village: Stéphanie. Sublime dans sa robe, émouvante quand elle pleura au sortir de l’église. Un mariage à  son image, simple, calme et donc forcemment superbe…
Retour des vieilles connaissances et prise de quelques nouvelles annuelles, certaines enceintes, d’autres séparés, quelques uns toujours là , d’autres encore absents…

Je n’ai pas à  me plaindre ici, beaucoup d’amour latent autour de moi, mes parents, mes nièces et cousine, ma soeur, mes grands parents. Ca fait beaucoup de bien au moral avec mon corps défaillant ( toujours autant de fatigue, je n’arrive pas à  récupérer malgré tout)
et une furieuse envie de revenir chez moi et y mener une vie aussi calme qu’ici, sans faux soucis, sans bruits dans la tête. Une vie comme on peut presque les voir en photos dans Voici…

Mon seul problème est et restera à  chacun de mes retours la rupture de tout lien social, en tant que grand citadin, hors GSM point de salut…et ne plus entendre la voix de certaines personnes me manque un peu (il se reconnaitra parce que c’est un futé je le sais)

Allez la fin de Lost, une petite roulée, un dernier café (en Haute Marne, ne point perdre ses habitudes!) et un petit visionnage d’une photo spéciale bonne nuit puis dodo avec les chats en ayant une pensée pour les londoniens et les égyptiens…

PS: ai recommencé à  écrire, c’est pour Nancy et ce sera un roman si j’arrive à  tenir un peu la route…. je tiens la trame, le lieu et la psychologie du héros ce qui est déjà  pas mal, rester à  tisser toute la toile…

Lorie

Comme dirait une amie à moi ‘ça y est c’est le week end!!! » Me voilà parti, pour changer, dans ma Haute Marne natale.

Résumé de la journée: fatigué fatigué fatigué mais…
… des nouvelles de Mélaine (ça ça faisait longtemps)
… des nouvelles de Nancy (ça ca faisait 12h max)
… des nouvelles de M… qui pendant cette soirée spéciale ‘Lost dans mon chez moi’* a une forte tendance à m’euphoriser l’esprit

allez à dans 6 jours et bons baisers de la Champagne

Addendum: * Pour les non-connaisseurs, Lost est une série où un avion se crashe sur une île déserte et où les survivants doivent survivre (c’est plus pratique pour eux). Dans mon cas, c’est je me suis crashé dans mon salon tout seul et je dois arriver à survivre comme un adulte en essayeant de ne pas toucher à la gnole!!!’

3 Consonnes et 4 Voyelles

le titre suffit à  décrire mon état d’esprit aux antipodes de ma forme physique….

crevé, je suis crevé… le seul truc qui me fait tenir en ce moment est la pensée de ces quelques jours que je m’offre chez mes parents à  la campagne… et qu’en septembre, je pourrais contempler mes 7 lettres de visu et que le réel sublime la virtualité déjà  somme toute sublime…

bises

Céd’, implore le marchand de sable en écoutant ‘En Septembre en attendant’ d’un groupe obscur dont le chanteur habiterait du côté de Vilnius

Let the sunshine

pas bien dormi, mal géré le réveil mais le soleil est rentré dans ma vie en fin d’après midi… une petite reprise en main s’imposait

1- même si je ne prend pas de vacances, acheté des billets de train pour repartir à  la campagne histoire de décompresser en famille… no phone, no city, no club, no alcohol… départ le 21, retour le 26… puis prévenu mes parents quand même (cherchez l’erreur de coordination temporelle)
2- à  ce niveau de perte de poids (eh oui encore…), faut que je me remette aux pompasses et autres abdos pour rafermir tout ça parce qu’autrement tous mes efforts ne servent à  rien
3- puisque le corps est à  peu près assaini, faut s’occuper de l’esprit… le carpe diem ça va un temps, mais faut aussi prendre les problèmes à  bras le corps et leur couper la gorge…
4- pas mal d’autres choses que je ne déballerais pas ici et d’autres qui se verront sans que j’en parle.

C’est pas le tout, demain je retrouve mémère (Lucille qui revient enfin de l’ENI Clermont), resto, puis départ pour le WE dijonnais

allez bonne nuit les amis