Ce n’est pas l’heure de la Sunday Quiche …

En écrivant ce titre, il est vrai que je n’ai pas été très inspiré cette semaine… Allez, je vais citer des excuses, à  vous de prendre celle qui vous semblera vous convenir le mieux: j’étais très fatigué émotionnelle ment suite à  l’annonce de la saison 4 de Code Lyoko / j’ai eu trop de travail (Ok celle la elle fonctionne pas) / Free m’a coupé mon accès au Net (là , je serais déjà  hagard avec un filet de bave tellement je serai en manque) / la sinistrose ambiante m’a atteinte (Non, France Gall l’a dit ‘Résiste’ et moi j’écoute toujours France Gall) / mon chien est mort (ou mon poisson au choix) / J’ai baisé toute la semaine et comme j’étais pas chez moi, j’ai rien pu écrire (bonne blague.. y’aurait juste fallu que je sorte de ma tanière si je voulais voir ne serait-ce qu’une frimousse)

Bref, une semaine de rien, enfin de boulot, de manger; semaine presque seul à  la maison (visite de tous mes coloc’ mercredi soir) ; rien de beau, rien de barré, rien de moche.

Ah! Si ! J’aime pas les pétasses cyclotimiques, la prochaine fois qu’une morue m’envoie chier au bureau juste parce que je me permets de lui donner un conseil gentil, je lui matraque sa gueule. Allez un coup de Mika , un Rhum-Coca, une clope qui fait rire et au lit !

3 réflexions au sujet de « Ce n’est pas l’heure de la Sunday Quiche … »

  1. ah bin y doit y avoir une épidémie de cyclothymie…
    Allez vous coucher vieilles morues et arrêtez de faire chier avec vos humeurs. sinon moi je sors le coussin pêteur et les boules puantes. na !

  2. alors si tu te mets à  matraquer la gueule des morues cyclothymiques avec lesquelles tu (nous) bossons, moi je dit : OUI OUI OUI ! sache que je te soutiendrais ( ce qui n’est pas rien ) et que je dirais même plus: si tu veux élargir ton matraquage à  un autre type de population, n’hésite pas! parce-que moi j’ai pas le droit … sniff …

  3. C’est ça l’avantage d’être un agent… On est pauvre mais on peut taper les mourfiasses! 2007, l’année de la résurrection et des talouches..

Les commentaires sont fermés.