Slow à  baise

Il fut un temps quand j’avais encore plein de cheveux, encore plein d’acné et que je m’habillais encore plus mal que maintenant. Avec mes amis, nous avions inventé le concept de slow à  baise. Des slow tellement slow qu’ils donnaient envie de se rouler des pelles (oui même aux moches, un slow à  baise c’est universel par essence).
Quoiqu’en écoutant cela (au moins ce teaser puisqu’il est encore hors de question que ce blog devienne une annexe du site de Zazie, je suis déjà  dans un état d’orgasme quasi-permanent quand j’écoute Totem ), je me demande si cela ne serait pas plutôt à  classer dans la catégorie slow post-rupture à  écouter à  fond les gamelles en regardant la pluie (ou la neige) tomber du ciel?

3 réflexions au sujet de « Slow à  baise »

  1. salut!
    je suis un peu en retard sur la lecture!
    mais je suis furieusement intriguée par cette assoc’ de haut-marnais à  Paris (hi hi hi).
    raconte-nous un peu!!!
    ils n’ont pas une branche « haut-marnais à  Lyon »??!!

Les commentaires sont fermés.