Black Day

On commence sympathiquement la journée par le portail de l’immeuble qui ne veut s’ouvrir que si on tape le digicode de l’intérieur (digicode à  l’extérieur bien sur) donc à  l’aveugle. On continue sur une vieille boulette au boulot et pas une petite; on enchaine sur mon neveu qui est encore rentré à  l’hopital, Tétu qui a changé de mise en page, les 10 ans du bac décalés d’une semaine (ça ça m’arrange pas du tout mais je m’arrangerais quand même) et quelques autres petites merdes éparsses de ci, de là …
Merde, j’avais une paire de deux, j’croyais qu’il bluffait.. Black day, j’te dis Black day…

Une vidéo pour ma soeur d’amour, ça fait jamais de mal

La nuit

Ce qui est un peu affreux dans cette colocation, c’est quand vous vous retrouvez seul dans votre espace perso (ta chambre quoi)

Le moment où vous n’avez pas envie de dormir malgré l’école du lendemain, que vous ruminez parce qu’il n’y a que cela à  faire face à  son disque dur externe tuné disco et que vous avez envie de boire-fumer toutes les herbes de la cuisine-danser.

Ce qui est surtout pitoyable ce soir, sera mon sempiternel ‘je tourne en rond’ (nan pas celui de Marianne James). Pourquoi mon passé s’arrange toujours par me revenir en pleine gueule quand je comment enfin à  l’oublier? Ne te méprend pas, fidèle lecteur, il y a passé et passé, je ne parle ici que d’actes manqués, de rien d’autre. Mais le temps, ce petit canaillou me fera à  nouveau oublier jusqu’à  la prochaine ..

Paris ne s’en relèvera pas…

Une petite référence à  mon billet précédent… Parole d’une chanson du Sieur Beaupain encore. Je constate avec un réel amusement que grâce à  ce film, ses chansons commencent à  être connues (enfin?). Moi qui les écoute en boucle depuis belle lurette, elles se répandent comme une trainée de poudre à  travers la haute sphère ‘blogèsque’ et ça c’est très bon signe.

Cet avant-gardisme serait-il l’effet du
1- Comme je suis une tapette, je suis toujours en avance sur la mode ( ça c’est pas du tout sur, mais alors pas du tout)
2- Tiens, coucher se révèlerait en fait vraiment utile et non futile? ( titre à  la Miss Bradshaw)

Je sais

C’est pas une heure pour poster mais bon, comme demain y’a pas école, c’est la fête.

Pas trop envie de dormir, enfin si un peu quand même mais… Je sais pas pourquoi je pense à  T. en ce moment et des leçons de vie qu’il essayait désespérément de m’inculquer. Comme d’habitude chez moi, le temps a fait son oeuvre en très peu de temps ( un peu plus d’un an, mes synapses carburent au diesel ). La leçon restera secrète parce que je suis une sale connasse et que je n’ai pas envie de l’écrire, encore moins de la dire. Alors pourquoi poster cela? C’est écrit : parce que je suis une sale connasse…

Discussion amicale du jour avec S.:
K: Euh, c’est des menaces que tu me fais
S: Non, des promesses

Que cette fille peut être merveilleuse dans sa répartie..

Le Webmestre fou

Je viens de terminer à  l’instant le blog perso de Nono, enfin, manque les améliorations cosmétiques de rigueur mais il est fonctionnel pour son départ en Nouvelle Calédonie…

Je suis un vrai malade.. (qui le trouvera dans la blogoliste?)