Le Jeudi, c’est le top !

« Allo Claire, on vient manger chez toi ce soir? C’est moi qui cuisine? »

Sachant qu’elle n’avait pas le choix, cette pauvre Claire dut obtempérer la mort dans l’âme… Sa maison était un capharnaüm immonde mais les folies furieuse que nous sommes Sandrine et moi allaient débarquer dans quelques heures…

Ben elle rangea, la p’tite Claire, et bien même… Nous arrivâmes  à  l’heure dite (19h01). Tu vois que tu peux y arriver à  faire ton ménage rapidos Claire….

Ce billet totalement inutile n’est là  que pour rappeler que j’apprécie énormément la présence de Sandrine et Claire à  mes côtés parce que… quand on sera au paradis, on pourra avoir du foie gras sur des toasts tièdes accompagnés de Monbazillac et des noix de St Jacques à  tous les repas … et faire ça tout seul ça serait trop chiant.

Sinon ce soir, on remet ça avec les autres zamis…. RDV au Bal de l’Elysée Montmartre après une fondue démente !!! Bé oui, c’est l’hiver… et faut bien se réchauffer.

Chat du soir

TrucMuche: Salut! t’es célib’

Kwaite: oui !

TrucMuche Et tu aimes quoi?

Kwaite: Euh, le sucre, les séries débiles à  la téloche et les virées en bar avec mes copines

TrucMuche: Ah , y’a pas de mecs?

Kwaite: si mais je leur roule des pelles

TrucMuche: et ils te pompent?

Kwaite: non ils m’emmerdent rarement… 

Les Bleus : Premiers pas dans la police

Synopsis : Les Bleus, un groupe de jeunes adultes tout juste diplômés de l’école de police, font leurs premiers pas dans le monde du travail. Ils quittent le sécurisant cocon familial, pour se retrouver, un flingue à  la main, confronté à  des situations plus sombres les unes que les autres. Ils vont devoir s’accrocher pour se faire leur place au sein du commissariat…

Bé, moi j’aime bien cette série… Certes, ça vaut pas un NCIS mais je trouve ça franchement pas mal pour une série française…  Y’a même un PD amoureux, une chaudasse, et une dépressive-fumeuse-alcoolique…  Certes c’est un peu réducteur mais moi ça me suffit pour kiffer cette série 😉 Suis sur que ça va détrôner ‘Plus belle la vie’

T’as fait quoi ce week end?

Autant je peux mouler généralement le weekend (le moulage dans la coloc consistant à  ne sortir qu’en cas de manque de clopes ou de coca), autant celui fut plus que chargé…

Commencé jeudi soir: dans un Pub de Châtelet, avec les Sandrine et Pat’, un ex collègue. Bu beaucoup d’alcool… Normal quand on s’extasie sur les cocktails qui alignent le plus de sortes d’alcools différents… Cocktails aux noms imprononçables. Fait mémorable, ce Pub a passé du Britney (!)…

Vendredi soir: Quetzal et Inso pour changer pour notre dernière soirée Sue Ellen avant que Nono ne parte en Suède. Je dois dire que je me rappelle pas de tout ce qu’il s’y est passé. J’ai surnommé cette nuit, le soirée blanche, au vu de tous les trous de mémoire que je peux avoir… L’impression de n’être resté que 10 minutes en boite mais 10 minutes où j’ai roulé des pelles (Nono, si tu sais d’ailleurs le temps qu’on a passé là  dedans?). Plus de souvenir du taxi pour aller chez l’homme de la soirée, ma mémoire ne revenant qu’à  l’entrée de son appartement. Je suis certain que tout est de la faute au Malibu-Orange que Nancy m’a fait boire, boire une boisson de gamine alors qu’on est déjà  plus très frais à  minuit, ça ne peut faire que des ravages… Pour revenir à  l’homme du weekend qui a eu droit à  sa quiche, qu’Amé soit rassurée, il était beau, avec des poils et de très jolis yeux. Pour le reste, et pour une fois, c’est moi que ça regarde 😉

Fin du week end, hier au soir, à  la maison, soirée décadence… Mentionnons au passage, que l’enchainement a été rude pour moi, je venais juste de revenir de chez mon autochtone, pas trop propre ( penser à  prendre ma garde robe de rechange les soirs où je découche…), pas très frais. Champage, petit-fours, Tagliatelles au saumon mitonnées avec amour par Nancy ainsi que quelques autres trucs sympas. Jean, notre invité d’honneur, nous a gâté de toute sa gentillesse et son habileté aux travaux manuels et Valoche qui nous a émerveillé par sa rapidité et ses réflexes (R’gardez les gars, j’ai pensé à  tout!).

Allez, sur ces aventures, je m’en fais faire l’amour avec mon lit…