Swiiiiiiiiiiiiideune

Après les aléas familiaux de ce jour (En résumé, Papa 0 / L’arbre 1 et une jolie opération en perspective), je vais rejoindre mon lit histoire de me reposer un peu…

Après mes premières vacances à la mer, j’inaugure mon premier voyage en avion et mes premières vacances dans un pays autre que la Haute Marne (Indépendance !!!)

A dans une semaine, les petits loups, portez vous bien parce que c’est pas bien sûr que je penserai  à vous 😉

Kung Fu Panda

Bon, c’est pas souvent que j’écris direct en rentrant du ciné mais là… alors là…

Ce film est simplement topissime… Une superbe fable, un visuel merveilleux (au moins cette techno marche mieux que mon blog), une histoire contée sans s’ennuyer, je suis bluffé… Je te conseille de le voir lectorat (oui même toi qui est trop fatiguée pour sortir ce soir, comment ça je digresse encore sur SatanaS?)

Yalla!…

Kung Fu Fighting tutututututututu oohohohohoh Kung Fu Fighting tutututututututu

SatanaS – la phrase de la semaine

Passons sur le ‘arrêtes de soupirer, y’a le droit de grêve pour ça. L’administration tu l’aimes ou tu la quittes’ (tiens ça me rappelle vaguement quelqu’un.) du matin

Aujourd’hui après midi… tadah !!! Enfin une nouvelle phrase culte.

_ Oh non, tu viens de briser mon rêve (NDLR: faire des misères à un gens)
_ Les rêves sont faits pour être brisés.

C’est aussi pour cela que je l’aime ma chef… Quand elle a la tête de travers le matin, ben, c’est pareil le soir !

Je vous rassure, ce blog n’a pas tendance à devenir l’antre de vénération de SatanaS.

WordPress 2.6 – la mode, la mode, la mode

Fidèle à mon moteur de blog, une nouvelle version de celui-ci est apparue hier sur le net…. Ni une, ni deux, me voilà que je l’installe… Je vais vous la faire à la hotline Free

_ Sauvegarde de tous mes fichiers et de ma base de donnée parce que je suis pas un taré non plus (quoique)

_ Je monte les nouveaux fichiers sur le serveur

Et là patatra, tous les caractères avec un accent sont partis en Kwaite. Et c’est sûr qu’en Français, y’en a si peu. Donc Kwaite sur mon prénom (Cédric), sur les billets, tags, commentaires et noms de commentateurs

_ Je trouve une rustine sur le net. Puis une deuxième. Je peaufine le tout parce que je suis le roi du SQL (la blague)

YOUPI !!!! Mes accents sont revenus mais là, re-merde… J’ai un vilain plugin à effet wow (celui qui fait se déplier mes liens) qui ne fontionne plus.

_ Je supprime cette merde de plugin

YOUPI !!! Mon blog ressemble enfin à quelque chose. Mais ça merde toujours… Personne ne peut poster de commentaires (certes, personne n’en fait mais imaginez sur un malentendu, l’homme de ma vie, ultra fan de mon blog se décide à commenter aujourd’hui et n’y arrive pas… Ben j’ai loupé mon mariage de princesse… Chienne de vie..)

Et là, après deux soirées de bousillées à celà; entre les ‘je réinstalle tout, je remets à jour, je remets l’ancienne version, je réinstalle la mise à jour’ (parce qu’avec l’ancienne version, j’ai à nouveau mon problème de caractères accentués… putaing d’UTF-8)

Et bé, devinez ce que je viens de découvrir sur le site de WordPress (mais en english parce que je suis trop une english girl): http://trac.wordpress.org/ticket/7306

En gros, pour les néophytes, un permalien ça permet d’avoir une jolie adresse genre ‘http://blog/date/titre’ plutot que ‘blog/numéro du billet’. Un peu plus classe quoi… Ben c’est ça qui fout la merde.

Je suis exaspéré au possible… Ca ne fait rien, je vais donc, puisque le destin m’y oblige, commencer à préparer ma vie de moine trappiste (quitte à être seul, autant picoler non?)

Friday Nights

Devant Romeo+Juliet et un verre de vodka, je vais enfin vous conter mes premières grandes vacances de 4 jours à  la mer.

Tout d’abord, merci à  Satanas qui, la première aura réussi à  me faire partir autre part qu’en Haute Marne ou à  Fontainebleau… (Pour la Suède, les remerciements viendront plus tard)

4 jours, 4 jours bénis avec du soleil et de palmiers. Un ciel bleu à  se damner. La mer, les mouettes et les pigeons (oui, à  Menton c’est comme ça)
Entre plage, restaurants du terroir, un live des Tokyo Hotel, une excursion à  cheval mémorable et un détour par Monaco et Juan les Pins, je crois que sans ces ami(e)s, ça aurait été beaucoup moins amusant et riche en émotions.

Bô, et puis non, ça suffira un résumé. Il y a des moments qu’il faut garder pour soi et qui vous réchauffent le coeur quand dehors il pleut.

Et de toute façon, je suis en train de pleurer comme une madeleine devant le film et j’arrive plus à  être concentré pour écrire..