This is the end …

Ce soir, nous avons signé tous ensemble le préavis de départ du Château d’Asnières.

C’est donc officiel, le Château et la coloc mourront ensemble dans 3 mois.

Ce n’est pas encore l’heure du bilan mais bon, en tant qu’ancêtre de cette maison, je fêterai mes 5 ans dignement … Et oui, le début du Château date du 01/12/2003 !

Allez bonne nuit les ami(e)s

Grand Conseil

La Troll Family:

Sujet : Oh grand ancien!

… Je fais appel à ta grande sagesse et à ton grand pouvoir! Je te demande D’INVOQUER LE GRAND CONSEIL DE LA COLOCATION dimanche 19 octobre à 21 heures.

> From: denisseguy@xxxxxx.xxx
>
>
> La communauté des Renard-Roux répondent à l’appel du conseil.

Moi:

Le grand ancien répond à votre appel… Etant actuellement ultra monopolisé avec une réunion Ent, j’ai pas une vie facile…
Je vous accorde un grand Audit; Troll Family la parole te sera donnée en cette occasion.
En revanche, le grand ancien que je suis aime regarder son flime du dimanche soir, si croisement il y a pendant ce week end, le grand ancien, dans sa sagesse, vous propose une réunion suprise ou alors si non croisement une réunion aux alentours de 20h30 dimanche soir.
Allez en paix mes enfants, je retourne parler avec mes amis arbres, il parait qu’un vieux barbu décime leurs amis
.

Week End en Bretagne

Comme je ne m’arrête jamais sur une bonne impression. Second week-end. En Bretagne ce coup-ci avec l’autre flanquée de poteaux. Grand week-end de 4 jours. On a bien réussi la suède en une semaine, pourquoi pas le week end 😉

Comme nous avons le cul bordés de nouilles, c’était le seul week end de l’année où on aura eu du soleil deux jours de suite…

Bu plein du champagne, mangé all day long (je ne me rappelle même pas avoir eu l’estomac vide à aucun moment). Amé, notre Maïté en vraiment mais vraiment plus glamour nous a fait de somptueuses galettes et muffins même avec un four sans chaleur tournante et ça ça relève du défi.

Pour raffermir le galbe de mes extraordinaires cuisses, je me suis baigné avec ,encore, la somptueuse Amé à la recherche de la vague ultime qui ne vint jamais.

J’ai offert mon Iphone à Tristan parce qu’il le mérite et qu’il avait l’air d’apprécier le produit. Et de tout façon, Apple c’est le mal.

Monsieur Troll a gagné son cadal d’anniversaire et a essayé tant bien que mal de nous filmer avec.

Miss Troll est tombée malade mais ça aura eu l’avantage d’arrêter ses râhhhhhgnagna.

Biquette et sa cousine se sont fait le remake de mon week end précédent. La promenade sur la plage post cuite 😉

Trop de la balle, cette petite excursion m’a fait du bien. J’avais besoin de repos, et les Zinzinzs ont exaucé mon vœu !

La prochaine fois, on essayera juste de ne pas passer par Cherbourg pour faire Dinard-Paris… Je suis sûr que j’aurais eu moins mal aux phalanges à force de s’éclater à Mario Kart DS…

Yop Yop !

Week End en Normandie

Ce week-end, j’ai eu droit à mon cadeau d’anniversaire par mes ami(e)s/collègues du boulot, mon week-end surprise !

Montés dans la voiture des hommes (y’avait une voiture femme aussi mais pas rose), nous avons entamé le périple vers… ben je savais pas trop où (oui c’est une surprise). J’avais déjà quelques indices mais connaissant l’esprit tordu de SatanaS, je croyais qu’elle m’enduisait avec de l’erreur en brouillant les pistes.

Nous sommes arrivés à Agon-Coutainville (si je me rappelle bien) sans heurts et plein de bonheur des années 80 de Nostalgie dans les oreilles (Lalalalala). Plein de vent, un peu de crachin mais c’est normal parce que c’est la Normandie quand même.

Installés dans notre maison du week end (merci Stéph), nous partâmes à l’aventure. Non , je déconne. On a mangé et picolé comme des petites truites violettes. Les garçons ont fini sur la plage et moi au lit angoissant de leur éventuelle noyade en marée basse (en Haute Marne, on a pas la mer alors je suis un peu novice en marées). Nuit extraordinaire aux côtés de Stéphane (nous faisions lit commun) avec son réveil qui sonne à 6h du matin. Ben voui, le 6 quand t’es saoul, c’est comme le 9 mais à l’envers. J’ai du lui grimper dessus pour éteindre le bordel qui faisait un tintamarre pas possible. Rassures toi lecteur, je n’ai fait que de l’alpinisme caché au fond de mon sac de couchage uniplace //

Samedi, visite de Cherbourg avec nos parapluies. Nous nous sommes faits jeter d’un restaurant parce que les bougres, à 15h, ben ils ferment. On est pas habitué nous autres parisiens à ce genre de blague… On se rabat sur un bouiboui avec une vieille tenancière au chien ridicule. Moules frites ou poisson, faisons couleur locale -)

Samedi soir, retour à la maison, barbecue, et c’est moi qui ai fini sur la plage. Tellement de vent que mon parapluie en est ressorti biscornu et mon cheveu totalement exfolié (si ça se dit pour un ch’veu) et toujours pas la mer… (encore une sombre histoire de marée basse)

Dimanche, visite du Mont St Michel, mangeage de galettes et retour à Paris.

Ben c’était vraiment bien les ami(e)s, merci encore pour ce somptueux cadeau.

Fesse Tatoo

Je me suis toujours demandé ce que je pourrais me faire comme tatouage si, éventuellement, un jour, sur un coup de tête malencontreux, je décidais de me faire tatouer… L’endroit, le dessin, je n’arrive jamais à me décider.

Heureusement pour moi, un gentil pasteur anglican a réussi à me montrer la lumière ! Attention, le poids des mots, le choc de la connerie humaine…

Accrochez vous c’est parti pour une partie de franche rigolade…

LONDRES, 7 oct 2008 (AFP) – Un pasteur anglican a été appelé lundi soir par sa hiérarchie à retirer ses déclarations après avoir recommandé que les homosexuels se fassent tatouer des avertissements contre la sodomie sur leur postérieur.

« Rendons obligatoire pour les homosexuels de se faire tatouer les fesses avec le message : ‘la sodomie peut sérieusement endommager votre santé’ ainsi que leurs joues avec : ‘la fellation tue’, a écrit sur son blog Peter Mullen, pasteur de la City de 66 ans. Le diocèse de Londres lui a ordonné de retirer ces déclarations, les qualifiant de « très offensantes ».

Dans une interview au quotidien du soir Evening Standard, lundi, Peter Mullen a assuré que ces remarques devaient être considérées comme une « plaisanterie légère ». « Je n’ai absolument rien contre les homosexuels… J’ai beaucoup d’amis qui sont de cette conviction », a-t-il déclaré