Ring back tone

Je viens de modifier le ring back tone de ma freeboite grâce à Miss Zinzin qui m’a fait redécouvrir cette chanson dont je ne connaissais ni le nom, ni l’interprète (j’étais pas dans la merde). Les privilégiés autorisés à m’appeler sur mon fixe (toute personne sachant faire une recherche sur les pages blanches quoi) auront droit à ce slow d’amour langoureux.

Futur tube pour les Christarist ? En tout cas, Ludi, au prochain rencard, tu as tout intérêt à savoir la jouer et à nous faire pleurer tellement ça sera trop beau 🙂

Mes vacances à la campagne

Dernier soir, je me décide à allumer mon ordinateur pour poster quand même un billet explicatif de mes vacances en cours (parce que ça va bien de vous promettre des résumés de mes vacances sans jamais vous le faire)

Que raconter de beau ici que je n’ai déjà maintes fois ressassé ? Qu’à la campagne il y fait bon vivre? Qu’on y voit les étoiles le nuit? Que la nuit est bercée du bruit des chouettes et des chauve-souris ou des grenouilles au lieu des camions de livraisons ou de mobylettes qui pétaradent?

Bah, bon, je vais essayer quand même….

Mes neveux et nièce grandissent à vue d’œil. Le plus grand vient de rentrer en maternelle, le moyen est toujours président de mon fan club et la petite est tout sourire à longueur de temps (ok, sauf quand elle a faim, là, elle perce un tympan à 10km à la ronde). En parlant de tympans, il s’avère que je suis immunisé contre les hurlements de mon filleul, c’est super magique, il peut hurler à côté de moi à s’en péter les cordes vocales, ben rien. Ca m’arrange bien vu le nombre de mini colères de 3 minutes qu’il peut faire, mais bon, il suffit d’un sourire pour que tout soit vite oublié pour moi (j’ai jamais vu de tonton méchant, je vais pas commencer quand même).

Niveau sorties, peut être la réouverture de notre ancienne boite à 10km de chez nous: Le Seuillon. Des années qu’on attendait ça. Ca serait pour Octobre m’a informé radio tam-tam (l’équivalent campagnard de la concierge d’immeuble citadine). Quelques mangeries chez des amis ou tatas, beaucoup chez Soeur d’Amour. La plus grande sortie à été la fête à Buxières (les Clefmont pour les inconditionnels de Wikipedia ou du Quid) avec sa messe à 10h30 où j’aurai fait d’affreux bouquets de dahlias (je dois pas être assez PD pour réussir tous les bouquets de fleurs du premier coup), lu une lecture (extrait du livre de la Sagesse mouaaaaah) et fermé l’Eglise le soir. Un passé de catéchiste ne s’oublie pas comme ça 😉

Il est 22h45, j’arrête ce petit billet ici, il est temps de fumer une dernière clope dehors, d’essayer de faire rentrer les chats et de fermer la maison à clé.

La Baronne

He’s dead like Franck Sinatra…  Paix à son âme. Au moins, on ne sera plus obligé de regarder Louis la Broquante pour le voir à la TV.