Les phrases du jour

En plein café du matin avec mes 2 PéDés

Guigui : J’ai grossi
Moi : Ah ? De combien ?
G: Je sais pas mais je le sens
M: […] soupir

EricLaPute : j’ai maigri du mollet droit
Moi : Mais vous êtes complètement frappés les gars !

Champagne !

Je viens de quitter ma Bikette. Pauvre Bikette privée de compte Facebook pour avoir eu l’outrecuidance de ne pas présenter ses papiers à BigBrother. Bientôt sur Google+ alors 😉

Alors ma bikette, y’a qu’un truc qui peut la faire bouger, c’est les bulles. Il suffit de dire ‘Champagne’ accompagné d’un lieu de RDV et c’est parti ! Pas besoin d’autres préliminaires, direct à l’essentiel. Elle est comme ça ma keupine.

Mais je ne vous en dirai pas plus sur elle parce que je n’en ai pas l’envie. Je vais juste essayer de retranscrire une des questions qu’elle a pu me poser ce soir. La question du soir est la suivante: ‘ Putain de merde, tu mets plus de billets sur ton blog ?’ (NDLR: le putain de merde est à remplacer par un remplissage de flûte)

Et bien, là, l’alcool aidant, je lui ai raconté toutes les étapes qui font que j’ai envie de publier un billet… parce que quand on ne tient pas un blog, ce n’est pas si évident que ça…

_ Étape 1: avoir un truc à raconter… Et oui ! Même si tu arrives à sublimer le quotidien avec ta prose, quand tu ne vis plus, ben tu sublimes que dalle … Vous avez donc échappé à, ‘Je fume plus, je bois plus, je me couche comme les poules tous les jours et je m’emmerde’ ou ‘Putain’, je me suis pris la tête avec des If Else Then avec Innosetup’… Ça, j’arive pas à sublimer, désolé.

_ Étape 2: commencer à le mettre en forme dans son cerveau. Mes billets, souvent (hors période champagnisée) sont préparés dans ma petite tête de linotte quelques heures avant publication. Pourquoi je raconterai ceci, pourquoi cela, est-ce que mon billet aura un minimum de corps, suis-je trop saoul pour publier ?

_ Étape 3: avoir le temps de publier le billet. Tête de linotte que je suis, mes billets sont prêts dans ma tête mais un Lego Star Wars sur Wii ou un plongeon dans les yeux de Yann Barthes et pfiou, tout s’est envolé et il est l’heure d’aller dormir. Reporté sine die le billet…

_ Étape 4: écrire le billet à l’arrache si cela arrive. Le relire 150 fois, refaire mes phrases pour qu’elles semblent correctes, ajouter des hyperliens pour le côté WWW  vingt-deux point zéro, relire encore, corriger un peu les fautes que SatanaS pourrait trouver, me demander ce que Nancy trouverait à redire sur ce billet, l’effacer, le refaire, me dire que Bikette attend qu’il soit publié, l’imaginer tomber de sa chaise avec sa flûte de sommeil, cliquer sur le bouton ‘Publier’, reporter la publication en fait, me dire que Britney elle a des putains de bons singles, refaire le billet, relire mes phrases, recorriger mes fautes. Être éreinté d’avoir écrit ça, batailler avec mon portable qui aura rendu l’âme entre temps et que lequel j’aurai installé quelques OS ésotériques.

_Étape 5: cliquer définitivement sur ‘Publier’ après 1 heure de tergiversation avec moi même…

 

Voilà, le résumé de ce que j’ai pu dire à ma Bikette ce soir… Mais pour une fois, je ne reviendrai pas sur ce que j’ai écrit, je ne chercherai pas la bonne tournure, celle qui pourrait m’apporter au moins un commentaire et ce billet sera publié une fois le dernier point frappé sur mon clavier… <– c’est c’ui là !