Pas de quiche

Je me suis pris une cuite hier soir.

J’ai mal à ma calvitie naissante.

Alors j’ai la flemme de chercher une quiche ce dimanche – en plus, ça me donne mal à la tête ces musiques entêtantes.

Je vais dormir, ça me parait une bonne option si je veux être en forme au biouwo demain.

Alors Internet, je nique ou pas ? – la suite

C’est Vendredi, je vais me servir un bon petit whisky et je vais retenter l’expérience.

Je vais écrire ici en temps réel histoire de ne rien oublier…

20h: deux tentatives de contact, je réponds, plus de nouvelles des 2 gars
20h10: un mec bi de Toulouse me trouve mignon, un autre veut bien faire des trucs mais ça s’arrête au touche pipi (gné?)
20:20: M. Toulouse veut tout connaitre de ma vie ( JE VEUX NIQUER !!! ) et me fait savoir qu’il est retraité (donc très vieux ). Je crois que c’est foutu pour lui aussi
20h25: mon gode, on m’adresse aussi la parole sur un autre site de miaou, je suis tout jouasse
20h30: pause, ma soeur m’appelle
21h: NCIS commence, je raccroche, pendant ce laps de temps, aucun contact
21h07: bon,ben je me sers mon apéro et j’allume une clope devant NCIS avec Jamie Lee Curtis en guest
21h15: même monsieur Toulouse me parle plus, j’ai mauvaise haleine ?
21h25: j’ai lego seigneur des anneaux sur xbox 360 qui est arrivé, personne ne me parle, je passe à la phase 2: j’attaque ( je peux pas jouer, je réserve le premier lancement du jeu à Plumpy Trash )
21h32: sur mon site de minou de Q, je viens de faire un copier-coller pour innonder tous les connectés d’un coup
21h54: ah une touche ? mais à l’autre bout de la terre (genre 10 arrêts de tramway )
22h: comment je lui dis qu’il est vraiment trop moche le monsieur qui essaie de me parler ?
22h24: je prend rdv pour dimanche avec un mec. je sais bien qu’il n’y aura pas de suite, il n’y en a jamais.
22h30: j’abandonne.

Ah c’était bien cette soirée. J’ai pas tout perdu parce que Jamie Lee Curtis dans NCIS, elle dépote. Allez, bonne nuit !

Alors Internet, je nique ou pas ?

Ça fait trois semaines que j’essaye, après maintes années de ceinture monacale ( on ne compte pas les coups d’un quart d’heure après une soirée cuite dans un bar hein!). Trois semaines que je tente vainement de me refaire la main tout en étant à jeun.Trois semaines de souffrances sur l’Internénette, celui qui doit tous nous rapprocher.

D’un autre côté, je suis un super sale gosse quand je suis sur des sites de chat(tes). ) Je  ne parle que très rarement le premier, ça fait plus timidité naturelle ( mon cul oui ) et je suis super poli et j’adore utiliser toute ma palette linguistique pour séduire le mécréant. Je ne mens pas non plus sur mon poids, ma taille, ma calvitie naissante ou le fait que je ne connaisse pas par coeur la taille de ma bite.  Je n’ai en retour que ce que je mérite: rien.

Commençons par Grindr et Badoo sur mon smartphone qui sont devenus pour Plumpy Trash une superbe aire de jeu parce que moi, ça me saoule très vite de forcer la conversation aux gens. « Ca va ? » » Oui.  » – si tu n’as rien d’autre à répondre, fouque. Mais pas pour ma Plumpy qui a le feu sacré en elle. Elle passe ses soirées à ajouter d’illustres inconnus dans mes favoris ou à leur parler de la pluie ou du beau temps juste parce qu’ils aiment Tolkien, qu’ils ont le même prénom que moi ou qu’une tête de mort apparaît sur un accessoire en fond de photo. Le seul mec avec qui j’ai eu une conversation décente était un gars qui voulait me sauter bareback ( mouah cette bonne blague ) mais qui devait se ravitailler en cocaïne avant ( normal quoi ).

 

Puis, généralement, je tente, en me servant un whisky ou un grog (parce que je suis éternellement enrhumé depuis septembre) pour tenir le choc, sur des ‘vrais’ sites internet. Et depuis trois semaines, je tombe sur du névrosé à la pelle. Allez rigolons ensemble:

Le premier est celui, obsédé du corps parfait qu’il a, se croit tout permis. Notre avant dernier chat s’est terminé par un ‘je verrai bien si tu n’es pas trop gros’ ( je suis gentil, je me suis abstenu de lui dire que sa tronche ne me revenait pas et que les ficelles qui tiennent les lunettes, ça fait un peu trop 90’s pour moi…)  Avant hier, il m’a recontacté et avait oublié qui j’étais. Après une petite séance de rappel ( euh, tu me trouvais trop gros, rappelle toi), j’ai eu droit à un flot d’insultes et qu’il préférait partir à la mer ce week-end loin de tous ces névrosés. J’ai juste répondu par un ‘Bisou et bon week-end’ parce que je suis poli. ARGH

Puis vient le mec super chelou qui attaque par ‘ tu as fait pipi au lit jusqu’à quel âge ?’. Tout de go, ça décontenance. Encore plus quand il t’avoue qu’il a fait pipi au lit jusqu’à 21 ans et qu’il aime porter des couches. FUYONS !

Ensuite, ceux qui t’abordent mais qui n’ont pas de photos. Je suis toujours OK pour tailler une bavette même sans photo mais il y a un moment surtout si il doit y avoir emboîtage où j’aime bien voir la tronche des gens avant pour juger. Je me suis déjà retrouvé chez de l’autochtone en me demandant ce que je faisais là dès que je voyais sa tronche, alors maintenant, plus jamais ça… Souvent, ça accroche très bien, et au moment de l’échange de photo, plus personne au bout du fil. BIP BIP BIP BIP BIP ou ceux qui t’envoient une photo d’eux saucissonnés dans du cuir avec leur appareil photo et le flash à la place du visage.

Enfin, tu as ceux avec qui tu as réussi à échanger une photo (YES!) mais comme il est trop tard, ils te juren,t ô grand dieu, qu’il te recontactent le lendemain. Il est toujours trop tard sur internet semble t-il. Je me suis fait éconduire comme ça parce que j’avais l’audace d’habiter à plus de 5 stations de métro de chez lui et qu’il était déjà 21h30 vendredi dernier. Et comme je suis un sale gosse, je ne relance pas. Je suis généralement celui qui envoie le dernier mail, c’est pas difficile de cliquer sur ‘répondre’.

 

Bon p’t’être que j’y mets pas du mien non plus, je sais pas. Mais ça m’a pas l’air gagné cette histoire. Et Plumpy Trash de me répondre au téléphone que c’est super chouette parce que je rebois ( des grogs ), que je cherche à niquer et que je ressors un peu. Quand je vous dis que cette fille est une super optimiste ! Parce qu’avec mon cerveau toujours tout lent, j’avais pas réalisé ça. Encore une vacherie de mon inconscient ça, de me faire reprendre une vie normale, quel chacal celui là.