Sister Act – le gné ?

Jeudi dernier, je suis allé accompagné de mon homme ( c’était la condition posée par Ma Couille pour bénéficier de mon cadeau d’anniversaire ) voir Sister Act – le musical. J’ai donc choisi Sandrine pour m’accompagner.

C’est effarant cette manie d’emprunter des mots à d’autres langues parce que pour moi et mon dictionnaire, musical est un adjectif et non un nom. On peut en déduire qu’il manque un bout sur l’affiche. Au spectateur de deviner sachant que le nom s’y rapportant est masculin sinon il y aurait un -e à la fin. Comédie ? Voyage ? Spectacle ? J’avoue, je sèche.

Je vous livre mes impressions d’après notre debrief clope post spectacle.

Les moins: le début, c’est un peu mou, surtout les mecs en fait. J’ai eu du mal à entrer dedans. J’ai eu aussi du mal à comprendre certaines paroles surtout chantées en choeur ou en canon. L’entracte ne nous a pas permis de fumer une clope puis boire une flûte de champagne ^^

Les plus: j’ai versé ma larme au moment où les soeurs apprennent à chanter (l’histoire est basée sur Sister Act I). Les costumes sont somptueux et les voix justes (ah putain de Soeur Marie Robert). Il y a même un vrai orchestre qui joue et ça c’est chouette. Le fou-rire avec Sandrine à la fin quand j’ai cru que c’était le chef d’orchestre qui apparaissait tout de blanc vêtu (j’étais complètement à la masse là).

Un spectacle 75% figue, 15% épinard pour moi. J’ai adoré parce que je suis fan de Sister Act mais avec des bémols sur les moments de mou ( chose qui ne m’était pas arrivée avec Chicago dans la même salle ). En tout cas, merci Ma Couille pour le cadeau, j’ai passé un très bon moment, j’étais très bien accompagné, j’ai bien kiffé.