Catégories
Ma vie, la vraie

Conte –> Deuxième partie: Le destin contre Guenièvre

Guenièvre, ce matin là , se réveilla pas très tôt pour changer, mais fraiche et pimpante de toutes les bonnes nouvelles de la veille. Le temps de faire sa toilette, elle repartit aider ses voisins à  remplir leurs obligations envers le bon Roi (il avait tout de même un chateau à  acheter.. fallait l’aider quand même) et envoyer quelques pigeons-nouvelles à  ses copines… Cette journée promettait d’être délicieuse mais c’était sans compter sur la méchante fée Erra Tépé qui ne s’était pas remise du coup pendard de la veille, en effet, Guenièvre lui avait remis un écu faux entre les mains en croyant qu’elle pourrait duper la vieille guenon…

Guenièvre ne comprit son erreur que trop tard. Quand elle rentra chez elle, elle eut un moment d’égarement et son crâne rencontra violemment le cadre de sa porte d’entrée. Des petites étoiles apparurent devant ses yeux. Elle dut s’accroupir pour reprendre un semblant de forme puisqu’une de ses voisines était derrière elle pour lui demander si elle devait aussi compter les champignons ramassés dans la déclaration pour la gabelle. Guenièvre, le temps de mettre un mouchoir pour cacher sa blessure sanguinolante, lui répondit que non, les champi ça comptait pas pour le Roi, lui il voulait que les écus. Sur ces paroles, Guenièvre se rendit chez le guérisseur qui lui fit avaler un breuvage marron au gout amer et lui appliqua un énorme cataplasme pour calmer la douleur. Guenièvre angoissait. Le Roi la reconnaitrait-elle ce soir avec son crâne déformé par cette bosse immonde? Que faire? Que faire? Plus le temps avancait, plus elle se sentait perdue. Non, le Roi devrait bien la reconnaitre.. Après tout, ça ne fait qu’une blessure en plus. Cette satanée sorcière n’aurait pas sa peau ni sa volonté. Rendez-vous était donné, Rendez-vous elle assumerait.

to be continued…