Catégories
Ma vie, la vraie

Human after all?

A quoi ça sert de se faire du mal? de se détruire à  en être rapidement sur le fil ténu de la vie? D’offrir à  son corps et à  son âme ce qu’on n’a pas supporté que l’on nous fasse?

A rien? A tout?

A se prouver qu’on est encore humain? capable de ressentir des émotions? L »extreme qui défie l’humanité… Putain de 3eme millénaire…

Le vouloir d’une vie antinormée (je viens d’inventer ce mot, je le trouve aussi classe que chronophage), hors du commun.

J’en passe encore par là . J’ai encore une triste crise d’automutilation. Clopes, Sexe, Drogues et Rock’N Roll, tout y passera… C’est fou comme on peut avoir vite l’impression que notre vie entière nous échappe. Qu’un autre prend peu à  peu le controle quand on ne peut plus faire face. Cet être vil, dénué de conscience et d’amour propre est prêt à  tout pour ressentir encore quelque chose sous son blindage.

Pourquoi coucher avec tout ce qui passe dans mon sillage? A rien sauf à  avoir mal au cul le lendemain mais la tête ne guérit pas.

A quoi bon tant d’alcool? A rien sauf à  se rendre encore plus pitoyable aux yeux de l’autre.

Le cercle vicieux de l’autodestruction est lancé… Qui et quand s’arrêtera t-il? Moi et Nancy seuls pourront vous le dire…