Catégories
Ma vie, la vraie

Over the rainbow, somewhere

Bon We dans l’ensemble et merveilleuse reprise de semaine après le jour férié imposé (j’adore le concept).

Commençons par le début: samedi en point d’orgue avec la soirée avec Jeff, encore un petit moment de bonheur comme cela peut etre à  chaque soirée avec lui… Pintes, Whisky, Quick et Noctambus pour le Cannois, Insolite pour moi. Vieille viande, jeune viande, ex, futurs, ça commence à  sacrement se mélanger là  dedans… Vu T., ça fait très plaisir, vu M., faut juste qu’il pense à  virer son alliance. After chez Carmen avec un doux dingue qui a osé m’emmener au marché après (il fallait bien que ce soit un inconnu pour avoir l’affront d’espèrer me la faire et ça a marché!). Quelques parties de jambes en l’air (un, remarquez le ‘s’ deux c’était mes jambes pour les curieux), RDV chez Biquette avec changement de fringues pour le cocktail dinatoire chez Nico, ze chérito of No. Retour pas très tard, juste le temps pour moi de casser quelques verres histoire de bien vérifier ma théorie de la perte d’équilibre Kwaitienne (celle ou tu tombes toujours où il faudrait pas, genre la table basse et que de honte tu t’auto bannisses parce que quand même Shame On Me). Lundi, visite du MNHN – museum of l’histoire naturelle – avec No comme guide, excellent au demeurant (c’est affreux, jamais on lui trouvera de défaut à  c’ui là )

Aujourd’hui, jour de la fin du monde (6/6/6), me voilà  proposé enfin la consécration professionnelle, un portefeuille de rues pour moi tout seul comme un grand. Ca fait plaisir de voir que des personnes se rendent compte du travail que vous fournissez même si je sais que là  je suis attendu au tournant. Donc à  partir de demain, formation de ma remplacante (une fan de Linux, elle va obligatoirement être wonderfullette) pour prise de fonction après l’été.

Bref comme dirait ma Couille-Coloc ‘Je nage en plein bonheur’