La désencyclopédie

Comme son nom l’indique, c’est une désencyclopédie. C’est encore un petit moment de bonheur du web dont voici quelques extraits:

Paris: Bourgade provinciale dans la banlieue de Disneyland Paris en France, première exportatrice mondiale de crottes de chiens. La ville fut nommée ainsi en l’honneur de Paris Hilton, duchesse qui décèda en 2008 d’une crampe cérébrale en tentant de compter le nombre des ascenseurs de la Tour Eiffel.

Freebox: On peut noter l’attention que porte Free à  la santé de ses clients car TF1 et M6 ne sont pas disponibles dans le bouquet des chaînes : de récentes études sérieuses montrent les dangers du visionnage intensif de ces chaînes chez des humains, en revanche il faut noter qu’aucun trouble n’apparait chez les singes ou les moutons qui ont été soumis à  plusieurs heures de programmes TF1 et/ou M6 (ce qui dénote de leur part une supériorité évidente sur l’homme). Malheureusement Depuis le 5 Janvier 2007, Free a craqué et nous propose impose TF1 et M6. La freebox dispose de multiples chaines en Chinois, italien, Allemand , Espéranto etc… Et bien sûr RTL9 à  partir de Minuit pour ses programmes « culture ».

La Haute Marne: Départemont de la régian Chompagne-Ardennes, Départemont du nord-est de la Fronce où contrairemont aux autres départemonts, il n’y a aucun accont. Le général Charles de Gaulle a fait ériger une croix à  Colombey-les-Deux-Eglises, en souvenir de sa victoire en finale de la Coupe de Haute-Marne de football.

Valentin ou Nicotine?

Non seulement ma médecine du travail nous a livré discrètement des questionnaires pour connaitre notre état de dépendance au tabac (on en arrive limite au harcèlement moral quand même) mais aujourd’hui il a fallu aussi se coltiner l’angelot de merde avec ses flèches qui transpercent nos pôvres petits coeurs.

Certes le prénom est très joli mais cela ne m’empêche pas de penser que celui-ci devrait mériter cela:Valentin

Au prochain épisode, mon samedi soir bordélique en disco-boite ou bien mes (més)aventures chez Cdiscount et ma fleuriste relais-Kiala, au choix…

Je suis un homme

je suis un homme au pied du mur
comme une erreur de la nature
sur la terre, sans d’autres raisons
moi je tourne en rond, je tourne en rond
je suis un homme et je mesure
toute l’horreur de ma nature
pour ma peine, ma punition
moi je tourne en rond, je trourne en rond

Slow à  baise

Il fut un temps quand j’avais encore plein de cheveux, encore plein d’acné et que je m’habillais encore plus mal que maintenant. Avec mes amis, nous avions inventé le concept de slow à  baise. Des slow tellement slow qu’ils donnaient envie de se rouler des pelles (oui même aux moches, un slow à  baise c’est universel par essence).
Quoiqu’en écoutant cela (au moins ce teaser puisqu’il est encore hors de question que ce blog devienne une annexe du site de Zazie, je suis déjà  dans un état d’orgasme quasi-permanent quand j’écoute Totem ), je me demande si cela ne serait pas plutôt à  classer dans la catégorie slow post-rupture à  écouter à  fond les gamelles en regardant la pluie (ou la neige) tomber du ciel?

Les Monstroplantes débarquent

Diskor vient d’annoncer à  Gillian que Flora allait devoir partir rejoindre son peuple. Quelle chiotte… Bref c’est quand même pas la fête au bureau…
D’autant que Jayce part en formation pendant 2 jours.
Que va faire Herc qui mène le bateau?

12h47

Voilà  c’est fait… La sortie tant attendue (non pas l’album Totem de Zazie) mais celle avec mes collègues…

20h30: tout commença donc comme prévu, un petit jap’ parce que c’est la valeur sûre et des bières (ou du whisky et de la vodka pour certaines) au Couettzal. Arrivée de Nancy & Harry (ou Marcel c’est selon), re des bières, encore des bières. Tout se passait bien, nous décidâmes de partir au Tango.

Hélas, arrivé là  bas, une bonne vieille queue comme on les déteste toutes. Et un patron fort aimable qui nous lance ‘je vous l’ai déjà  dit, vous pouvez pas rentrer’ alors qu’on venait juste d’arriver. Changement de planning en urgence (tout en lançant une malédiction au Tango sur 24 générations et en me disant que vu la manière non élégante dont ma troupe s’était faite éconduire et que quand bien même j’adore cette boite et sa musique, ce n’est pas demain que j’y retournerai)

Taxis, deux taxis à  2h du mat’ à  Paris, putain deux taxis et bé c’est pas facile à  choper ces merdasses. Bref, 2h01, après avoir galéré (nous parlerons ici de distorsion temporelle due à  mon énervement), nous voici parti pour notre boite électro favorite avec ma Couille. Le Rex.

On y entre, on paye (‘tain même pas de conso avec l’entrée, ça fait rien j’ai ma CB d’amour). Les gens commencent à  être joyeux malgré la queue au vestiaire (c’était ça le thème de la soirée je pense). On danse, on boit du champ’, on danse, mes collègues tiennent merveilleusement bien la route, on danse, je bois, je danse avec ma couille, son chéri fait la tête, je danse, je bois. Nous décidons de partir quand les lumières se rallument et que mes collègues se sont avachi sur les canapés. Ah D&G c’était quand même marrant …

6h30, c’est l’heure de l’after. Mes coolègues rentrent chez eux, ma Couille et Marcel décident de me suivre chez Carmen depuis le temps qu’ils voulaient voir cela. Explosion de ma Couille après 10 minutes (la drogue c’est moche). Après son départ, je me suis laissé tripoter par tout ce qui bougeait histoire de m’occuper et pour m’empêcher de dire des conneries, j’ai roulé des pelles (ça m’occupait la bouche vu que j’avais plus de clopes non plus).

Je sors de chez Carmen, il fait jour, très jour, trop. Y’a des familles , des mioches qui se promènent. Merde, on est dimanche, c’est la promenade familiale par excellence. Je pue le tabac froid et l’alcool, j’ai mal aux yeux (pas au crane, c’est déjà  ça) mais je suis heureux. Métro, correspondance, métro, bus. Douche, brossage de dents, déshabillez-moi et au lit. Je ferme les yeux en pensant ‘Merci les amis, c’était de la balle !’

Il est 12h47.