BWV 1046 à  1051

Personne ne mettrait en doute mon intérêt plus que certain pour Bach, généralement, plutôt ce qu’il fait sur un bon vieil orgue des familles. Il y a un truc que je surkiffe pourtant, ce sont les concertos brandebougeois, moi ça me met en transe, j’ai envie de boire et de danser comme sur un bon Madonna (je sais, c’est pas une comparaison, euh en fait si)

Donc Bach, petit coquin, décida de composer les concertos sus nommés en dédicace à  un de ses potes (le margrave de Brandebourg) et histoire de se la péter, il fit 6 concertos un peu fourre-tout pour prouver au monde entier comment il était trop balaise (un peu comme moi chaque jour mais à  moins grande échelle). Ce qui est funky, c’est que Bach compose ces morceaux pour un gens (le margrave) alors qu’il sait que celui-ci n’a pas la bardée de musicos qu’il faudra pour mener à  à  bien l’interprétation de cette oeuvre (un peu comme Julien de la Nouvelle Star qui n’a pas eu son yukulele à  Balthar)

un bout du Concerto II (fa Majeur) BWV 1047

et un bout du numéro III