Limhaal

L’histoire sans fin… Un de mes films préférés vient de faire remonter la chaine TMC dans mon estime. Ce film qui a bercé mon enfance, j’en suis toujours autant fan, j’ai même encore pleuré avec la petite Impératrice quand Bastien ne comprend toujours pas que c’est lui le héros de cette histoire…

A ceux qui se demandent qui est Bastien, quel est encore ce film que j’idolâtre, voici un synopsis pompé honteusement sur Wikipedia. Et le clip tiré du film à  la fin chanté par Limhaal (cheveux! cheveux !)

Bastien Balthazar Bux est un jeune garçon d’une douzaine d’années. Un matin, poursuivi par une bande de gamins, il se réfugie dans une librairie. Après une altercation avec le libraire, vieil homme bourru qui n’aime pas les enfants, et à  la faveur d’un moment d’inattention, il vole un livre qui l’attire mystérieusement et s’en va en courant.

Il commence la lecture du livre volé, un roman intitulé L’Histoire sans fin. C’est l’histoire d’un monde fantastique, rempli de tout ce que l’imagination de l’homme peut produire . Immensément grand et merveilleux, ce monde nommé Le Pays fantastique est dirigé du haut de sa tour d’ivoire par une enfant fragile, la Petite Impératrice.

Or cette enfant est atteinte d’un mal étrange, qu’aucun médecin ne parvient à  guérir. Dans le même temps, le Pays fantastique est l’objet d’une grande menace qui semble liée à  cette maladie, grignoté par une catastrophe qui détruit tout sur son passage : le Néant. La Petite Impératrice charge alors un guerrier enfant du nom d’Atreju, chasseur des plaines de la lointaine Mer des Herbes, d’une mission vitale : trouver un remède pour elle et pour le pays.

Après une longue série d’aventure à  travers les vastes contrées du Pays fantastique, Atreju finira par découvrir que ce monde est créé par les rêves et l’imagination des hommes : il est aujourd’hui détruit par le Néant car les hommes ne rêvent plus. Pour guérir et sauver ainsi ce Pays fantastique, l’Impératrice n’a besoin que d’une chose : un nouveau nom, qui doit lui être donné par un enfant de la Terre.

Bastien mettra du temps à  comprendre que ce livre n’est pas comme les autres : effrayé, il se rend compte qu’au fil de la lecture il entre véritablement dans l’histoire et que l’enfant humain dont ils ont besoin, c’est lui. Il mettra du temps à  y croire puis à  s’impliquer, ne pouvant s’imaginer qu’un simple enfant timide comme lui peut avoir assez d’importance pour sauver un vaste monde. Il finira pourtant par le faire et il sauvera l’Impératrice.

2 réflexions au sujet de « Limhaal »

Les commentaires sont fermés.