Catégories
Le Monde est beau Ma vie, la vraie

Y’a quelqu’un?

Faut vraiment que j’arrête de faire ma faigniasse post-vacances et que je me remette à  écrire ici… So je vais faire un résumé des dernières semaines… Mais avant, faites comme moi chers lecteurs, servez vous un bon verre et mettez du Karen Cheryl en fond pour être en totale symbiose avec Dieu moi.

Vous savez pas quoi écouter de Karen? Prenez ‘Les nouveaux romantique’, ‘Si’ ou alors ‘Mama mia’

15/06/2007: concert de Zazaïe avec le ch’tit Nico. Bonheur bonheur bonheur si on passe sur la première partie, un ours chantant le cafard des fanfares moi ça me laisse pantois…

16/06/2007: départ pour la Haute Marne à  9h du matin (arghhh), arrivée pour le repas fétant les 80 ans du grand-père. Repas bien comme tout avec toute la famille au bord d’un lac caché et loin de toute civilisation. Le seul point noir de la journée vu mon amie la SNCF, vous savez celle qui veut nous faire préférer le train, bé elle avait décidé de supprimer deux wagons de réservation sur mon train archi bondé, j’ai encore donc passé plus d’une heure assis entre deux wagons alors que pour une fois, je m’y étais pris à  l’avance. Grâce à  toi, la SNCF, j’ai  à  nouveau envie d’avoir une voiture. Merci…

—— Semaine bucolique avec un temps tout moisi , rien fait de spécial si ce n’est papilloner avec ma mère en faisant du shopping ou rendre visite à  mon filleul ——

23/06/207: Les 10 ans du bac! Ca faisait bizarre sur le coup de tous les revoir comme ça et puis, les habitudes sont vite revenues. A la fin de la soirée, on avait l’impression de ne s’être quitté que le temps des vacances scolaires et qu’on était de retour à  l’internat… Vraiment vraiment un petit moment de magie.

—————– Puis reprise du boulot, piapiapiapiapiapia et !!!!  ——————

30/06/2007 : la GAY PRIDE, j’en rêvais depuis un mois et j’ai été exaucé. Merci à  Evelyne Delhiat de nous avoir permis de défiler sous un temps clément. Fini au Quetzal (habitudes quand tu nous tiens), puis resto pour continuer sur notre lancée et ne pas se faire plomber par l’alcool ingurgité toute l’après midi (Sue Ellen, rends moi la vodka pomme step’); retour au Quetzal où tout est parti en kwaite. Tout cela pour que je finisse à  l’Inso (où je me suis fait houspiller à  l’entrée parce que cela faisait trop longtemps que je n’étais pas venu… quelle shame). Ramené un Gym-Queen à  la maison, histoire de finir la gay pride sur un fantasme pas encore assouvi. Pas mal, pas mal… Merci à  ma couille, valoche, Sue & Claire, Steph’ (on sait que tu es hétéro, c’est bon), Audrey&Julie (on sait que vous êtes lesbiennes, c’est bon aussi), Sandrine, N&N’s fraichement pacsés. J’en oublie sûrement mais mon verre est vide, je dois donc m’arrêter là …