Annonce matrimoniale

56 points quand même ça c’est la classe à l’Eurovision.
Bon, après la culture, revenons à nos moutons. Cherche donc, homme capable d’apprécier ce genre de musique (oui, je ne suis pas bien limitatif sur mes critères)

Quand mon corps lâche

Avant mon déménagement, je m’étais dit: « Ma Couette, après avoir trouvé une maison, tu t’occupes de ton corps »

J’ai, comme vous le savez, déménagé il y a un mois. Je suis donc allé voir un médecin la semaine dernière.

Premier diagnostic: et paf un zona ! J’y crois pas le retour de la mort qui tue de la varicelle (enfin du zoster mais pour moi, béotien, ça sera la varicelle). Impression d’être un lépreux mais devant l’arrêt maladie qu’on m’offre pour ça, je décline cette offre.

Je déteste les arrêts maladie, je trouvce ça vilain. Une preuve de mon incapacité physiologique à assumer mes tâches quotidiennes et ça  je m’y refuse. Rendez-vous pris avec un dermato pour un truc chelou sur la langue la semaine d’après (je fais pas les choses à moitié quand je m’y met)

Il se trouve que la semaine prochaine, c’était il y a environ une heure.

Dermato gentille, admire mon zona presque parti. Me fait la morale parce que j’aurais du venir la voir plus tôt. Explication « Euh, je viens de la campagne et un truc comme ça, on se dit que c’est des araignées ou un truc dans le genre pas un zona madame, alors désolé…(sic) ». Puis se penche sur ma langue et me renfourgue à son collègue stomaco (première fois que j’entends parler de ce type de médecin) en me disant que j’ai une langue géographique. La bonne blague, j’ai toujours eu 3  en géo depuis le CE1 jusqu’au Bac.. 5 minutes plus tard, le stomachin me tuera.

Entre deux RDV, il a la gentillesse de me prendre. Admire ma langue alors que je ne suis même pas encore assis. Sentence directe: « Vous avez la langue chargée, vous fumez? vous êtes stressé » Réponse « Oui, je fume, pour le stress je sais pô » Verdict « Faut arrêter de fumer et vous brosser la langue avec de l’Hextril » puis me sort de son cabinet.

Bon point, je n’aurais rien payé lors de ces deux consultations.

Mauvais point, c’est le deuxième gens du corps médical qui me demande si je suis stresssé. Il semble donc, au vu des éléments ci dessous (et d’autres que je garde pour moi) que oui, je suis stressé. De quoi? Je n’en sais rien. Mais là, grâce à ce gentil spécialiste, j’ai envie de pleurer, je fume clope sur clope et ce soir, je vais me mettre une taule tout seul comme un grand à la maison.

Denis, Nancy, je ne mangerai pas avec vous ce soir…

Ouai je suis indépendant alors je fais ce que je veux.Putain de merde, peut pas me foutre la paix 5 minutes mon corps? Fais chier.

Et puis pleurer, c’est mieux accompagné d’un verre d’alcool…