Ma semaine de merde

Il y a des semaines, qui, dans leur globalité, peuvent être décrites par un seul mot. Pour moi, la semaine dernière fut une semaine de MERDE.

Alors, lundi dentiste, ça ça va, je me fais poser la première couronne de ma vie et par conséquent, je me sens un peu princesse dans l’âme et on parle du fait que j’ai un dent qui tiraille un peu (qu’on a refait quelques semaines avant). On verra cela au prochain RDV puisque ça tiraille juste un peu. Au bureau, je suis tout content parce que j’ai reçu ma nouvelle clé USB pour bosser et qu’elle fait 16 Go et ça c’est trop la classe.

Le soir, je commence un billet de Plumpy Cool sur le fait que les clés USB, ça peut péter très facilement et on peut rapidement perdre des fichiers.

Mardi, je pète ma nouvelle clé USB à coup de genou, je commence à avoir un peu plus mal à ma dent qui tiraillait.

Mercredi et Jeudi, formation électrique B0 que j’aurai haut la main avec 15.75 au QCM final. On forme un super tandem avec Guigui le téléphoniste. J’ai super mal à ma dent et lui a une crève du tonnerre alors on fait de la contrebande d’Advil mais on réussit quand même à animer un peu ce stage…

Vendredi matin, malgré la rage de dents qui m’a empêché de dormir, je pars au boulot. Ben ouai, j’allais quand même pas aller chez un dentiste pour si peu non? 3 stations de tramway plus tard, je m’effondre (encore un vieux malaise vagual). Une petite minette me sort du tramway, m’offre un Kinder Country et attend que je me sente mieux (j’ai adoré le moment où quand je m’excuse de l’empêcher d’aller bosser, elle me sort qu’elle s’en fiche, elle a un Blackberry et que par conséquent, si ils ont besoin d’elle, ils peuvent l’appeler) Je rebrousse chemin, préviens mes collègues que je n’irai pas bosser et vais chez le médecin. J’y gagne une boite d’Advil pour mes dents et le droit d’une analyse sanguine. Je resterai au lit all day long et ma dentiste est en congés.

Samedi matin, je pars au labo pour les analyses. Là, on me dit que l’analyse durera 3 heures (!) et que je dois acheter du glucose à la pharmacie. Impossible de tenir debout plus de 3 minutes sans me sentir mal, j’arrive quand même à acheter ce putain de glucose et rentre au labo. Donc, là, ils vont me faire une hyperglycémie provoquée, je bois mon glucose, c’est trop dégueu puis me fait pomper le sang. J’y aurai droit une fois par heure pendant trois heures ainsi qu’une analyse d’urine à chaque fois. La madame me dit qu’il y a aussi des milliers d’autres trucs qui seront analysés mais j’ai pas tout compris. En sortant, je fais mes courses, rentre chez moi et me couche.

Dimanche 3h du matin, je suis réveillé par ma rage de dents. Là, ce n’est plus gérable et j’appelle SOS dentaire dès le lever du soleil pour prendre RDV. RDV pris pour 15h. Le chemin en métro n’est pas au top, j’ai peur de retomber dans les vap’ comme les jours précédents, ça passe tant bien que mal. Arrivé là bas, en fait, j’ai une vilaine pulpite, je me ferai donc dévitaliser la dent en attendant mon prochain RDV chez la dentiste.

Puis je file au Brunch au Vincennes Castel. Ca me permettra de finir la semaine bien mieux qu’elle ne se sera déroulée. L’anesthésie aidant, je ne sens plus rien, je n’ai plus mal et j’ai déjà moins envie de mourir dès que je suis debout. On fait un peu de Just Dance 2, on boit, on rit, on se raconte des trucs de tapettes et on joue à un super jeu d’alcoolique le ‘j’ai jamais‘ version Rainbow. On essaye de se caler un RDV pour une soirée Crazyvores, on y arrive et je rentre chez moi.

Je passerai enfin une nuit correcte si je n’avais pas oublié de désactiver ce putain de réveil ! Je suis donc debout depuis 7h30 ce matin. Mes dents vont mieux, ça tiraille encore un peu mais il faut que l’inflammation passe. Je suis donc fin prêt à recevoir la famille Troll pour conjurer le mauvais sort de cette semaine de merde…

Vis ma vie du samedi

C’est trop génial.
Je suis en train de poirauter depuis une heure et pour deux heures encore dans un labo pour tester ma glycémie.

Et je peux même pas sortir aller faire des courses pendant ce temps au cas où j’ai un tragique évanouissement pendant les tests…

Point positif: je peux sortir fumer si je m’éloigne pas trop et je vais avancer dans Jane Eyre.

Ça m’apprendra à me péter la gueule dans le tramway…

Vivement que je puisse manger ce putain de croissant qui m’attend dans mon sac…

Google, mon amour

Non, je ne pomperai pas les Plumpies avec les mots scabreux vous ayant fait atterrir sur mon blog (qui sont par ailleurs pas bien croustillants).

Je ne vous parlerai pas aussi de mon superbe téléphone sous Android qui, pour les néophytes, est ce qui permet de faire tourner mon téléphone et de tout le bonheur qu’il peut m’apporter quotidiennement, moi petite écervelée.

Je vais, pour une fois, parler de Google parce que Google c’est une boite trop kikoolol (je vous laisse voir sur le net les vidéos postées par les employés), qui tond ses pelouses avec des vraies chèvres vivantes, produit de l’énergie solaire et a des superbes chiottes. Ah oui, des fois, ils ont aussi un moteur de recherche, mais bon, ça c’est anecdotique.

Alors, moi bon samaritain que je suis, je hurle, je crie au monde entier (enfin à ceux qui n’en ont pas encore marre de m’entendre) que Google, c’est le bien (et que Apple c’est le mal mais là n’est pas le sujet, il faut prendre cette dernière affirmation pour argent comptant)

Actuellement, suite à une vague de suicides aux USA de jeunes homo, une campagne a été lancée et tout le monde y va de sa petite vidéo de soutien. Cette campagne s’appelle ‘It Gets Better’. Comme pour les spacio-chiottes de google, je vous laisse mater youtube (ça aussi c’est google, quand je vous dis que c’est le bien croyez moi, non d’un caniche nain) pour chercher les vidéos relatives.

Et bé, les employés de Google s’y sont mis aussi, ça donne ça et moi j’aime beaucoup:

PS: pour Nael, je veux bien 2 ticheurtes android avec le rainbow flag, un pour moi et un avec Scottie dedans (j’ai le droit, il a pas de moustache). Si c’est difficile, vous pourrez vous mettre à plusieurs pour dénicher ce cadeau parce que vous œuvrerez pour une cause noble et juste: mon bonheur (et forcement le vôtre puisque vous aurez la paix le temps que je lui roule quelques pelles)!

Publié le
Catégorisé comme InfoQuoi?