Catégories
Le Monde est beau Ma vie, la vraie

Course d’orientation

La scène se déroule chez Choubidoowah (ami, amie, ex sur le retour, animal, ce que vous voulez se cache derrière ce pseudo) samedi matin. A savoir que Choubidoowah a eu une moue dubitative quand je lui ai expliqué que j’étais une quiche en orientation…

Moi: Tiens, je vais nous acheter des croissants ! C’est bien les croissants, c’est rafraichissant.
C: Rôoo cool ! Si tu as le courage y’a une super boulangerie de l’autre côté de République au début de la rue Turbigot.
M: Je vais essayer de trouver ça mais je te garantis rien, je suis vraiment une burne en orientation.

Je suis donc parti aux alentours de 11h…

Une personne normale aurait mis environ 15 minutes à tout péter pour revenir avec les somptueux croissants…
Description du parcours pour la personne normale: tout droit, boulangerie sur la gauche, achat, retour et Choubidoowah heureux

Comme je ne suis pas normal, j’ai mis 50 minutes pour revenir avec des pains au chocolat et des chaussons aux pommes industriels tous pourris.
Description de mon parcours: aller à République, prendre tout droit, me tromper à l’embranchement Rue du Temple, prendre sur la gauche en me disant que ça doit sûrement être par là (eh non, c’est sur la droite en fait…), revenir à République, reprendre le même chemin après avoir scruté un plan dans le métro (mon téléphone n’avait plus de batterie, donc pas de Google Map…), bifurquer sur la droite rue Turbigot, marcher un quart d’heure pour rebrousser chemin en me disant que j’avais du louper la boulangerie, trouver une échoppe appelée ‘La Croissanterie’ qui ne vend pas de croissants (y’en a pu) mais des trucs industriels, prendre les pains au chocolat et les chaussons aux pommes, revenir en passant devant une mega boulangerie avec terrasse et arriver en sueur 50 minutes plus tard.

 

Comme la shame ne vient jamais seule, Choubidoowah n’aime pas les pains aux chocolats et la mega boulangerie avec terrasse qui tue était LA boulangerie où j’aurai dû aller (je serai donc passé 3 fois devant sans tilter)…

Je crois que maintenant, il sait que l’orientation et moi, ça fait pas deux. Par conséquent: avis à toute la populace:  si je suis toujours en retard, c’est juste à cause de mon karma, alors blâmez le soleil, le rayon de lune, le bon temps mais ne blâmez pas le boogie ! me blâmez pas…